Rechercher
  • Thierry Mazin

Focus: Feuille de route "Accélérer le virage numérique"

Dernière mise à jour : mai 31

En novembre 2018, la ministre des Solidarités et de la Santé, Mme Agnès Buzyn annonçait les dix chantiers du plan Ma Santé 2022. La stratégie Ma santé 2022 propose une vision d’ensemble et des réponses globales aux défis auxquels est confronté le système de santé français. Tout d’abord, des inégalités dans l’accès aux soins, avec de plus en plus de Français qui connaissent des difficultés à accéder à un médecin dans la journée et sont parfois contraints de se rendre aux urgences par défaut. Ensuite, des aspirations chez les professionnels à mieux coopérer entre eux, à disposer de davantage de temps pour soigner leurs patients et à être formés autrement.


Le numérique en santé doit relever de nombreux défis et doit mobiliser tous les acteurs de la santé. La ministre a ainsi annoncée le 25 avril 2019 la feuille de route “Accélérer le virage numérique”. Celle-ci est bien plus qu'une simple ambition, elle est le signe d'une réelle volonté politique et d’un engagement collectif au service des patients, devenus acteurs de leur santé, des professionnels et plus largement de tous les citoyens.


Quels sont les objectifs de cette feuille de route ?


Selon Dominique Pon et Laura Létourneau, respectivement responsable et déléguée ministériels du numérique en santé (DNS), il est impératif de développer massivement et uniformément le numérique en santé en France afin de transformer notre système de santé.


“ C’est un moyen pour mieux coordonner les professionnels de santé, pour développer des innovations thérapeutiques et organisationnelles, pour lutter contre la fracture sanitaire, pour repositionner le citoyen au cœur du système de santé, bref pour soigner mieux. “

Il existe une multitude de solutions de santé parfois totalement déconnectées de la réalité des professionnels de la santé. Il faut donc mettre en place des outils, des processus qui sont en phase avec la réalité du terrain, au plus proche des utilisateurs et des professionnels. Il est nécessaire de faire appel à l’ensemble des acteurs publics et privés et de les rassembler sous une politique globale de la e-santé en France. Le numérique doit être au service des patients mais également au service des professionnels.


La feuille de route représente la première étape de cette transformation. Elle présente 30 actions regroupées dans 5 grandes orientations du virage numérique en santé :


  1. Renforcer la gouvernance du numérique en santé

  2. Intensifier la sécurité et l’interopérabilité des systèmes d’information en santé ;

  3. Accélérer le déploiement des services numériques socles ;

  4. Déployer au niveau national des plateformes numériques de santé ;

  5. Soutenir l’innovation et favoriser l’engagement des acteurs.





Au total, 3,4 milliards d’euros seront consacrés, d’ici 2022, à Ma Santé 2022, dont près d’1 milliard d’euro en faveur de l’investissement hospitalier. En 2020, 2 milliards d’euros supplémentaires ont été attribués à la e-santé dans le cadre du Ségur (27,2 milliards d’euros) pour accélérer encore davantage le virage numérique.


Retrouvez en détail toutes les actions de la feuille de route ici.


Structures 3.0


L’action 24 de cette feuille de route s’inscrit dans cette 5e orientation et consiste en la création d’un réseau national de structures de santé dites “ 3.0 “. L’appel à projets “Structures 3.0” a pour vocation de créer un véritable réseau national de start-up de santé et médico-sociales, véritables accélérateurs de la e-santé en France. L’objectif pour ces start-up est de tester leurs innovations en conditions réelles, en travaillant avec des acteurs locaux de leur territoire.


Cette action a deux ambitions:


  • Développer une « culture » de l’innovation dans les structures de santé.

  • Faciliter l’accès au marché aux fournisseurs de solutions numériques.


Nomad fait partie des lauréats du premier appels à projets “Structures 3.0” lancé en 2020 par l’Agence du Numérique en Santé (ANS) et la Délégation ministérielle du Numérique en Santé (DNS, anciennement ASIP Santé). Cet appel à projets a recueilli près de 140 candidatures pour seulement dix lauréats :


  • AD HOME, porté par l’UNA Alençon-Perche et la société Anthrop

  • APEI NOMAD, porté par l’APEI de l’Aube et la société Nomad

  • ATN MEDIASCREEN, porté par l’ADAPEI du Doubs et la société Hoppen

  • HOL’AUTISME, porté par le CAMSP de Martinique, la Fondation Ellen Poidatz et la société Actimage

  • LIFE COMPANION, porté par la Mutualité française Finistère Morbihan, l’équipe relai handicaps rares de Bretagne et le laboratoire du centre de rééducation de Kerpape

  • OQAPI, porté par la Croix-Rouge française et les sociétés Arkhn, Jalgos et Arbitryum

  • PREV A DOM, porté par l’association Le Connétable et la société Présage

  • QAARE, porté par l’Association Addictions France (ex-ANPAA), Adrinord, le CCAS de Cambrai et la société Stimulab

  • SANTE FACILE, porté par l’ADAPEI Var-Méditerranée et la société SocialDream

  • WEBSOKEYTO, porté par la Fondation Optéo et l’institut de Recherche en Informatique de Toulouse


Retrouvez le détail des projets portés par chaque lauréat ici.


Les objectifs de cet appel à projets pour Nomad sont :


  • de mettre à disposition, tester et adapter de façon itérative, en fonction des besoins exprimés par les utilisateurs de notre solution ;

  • d’évaluer les bénéfices et la réplicabilité de cette solution et de partager cette évaluation.

Pour cela nous travaillons avec 17 ESMS :

  • EEAP (établissements et services pour enfants ou adolescents polyhandicapé) LES PARPAILLOLS, rattaché à l’APEI de l’Aube ;

  • IME (Institut médico-éducatif) GAI SOLEIL, rattaché à l’APEI de l’Aube ;

  • IMPRO (institut médico-professionnel) L’ACCUEIL, rattaché à l’APEI de l’Aube ;

  • IME EVEIL, rattaché à l’APEI de l’Aube ;

  • ITEP (institut thérapeutique, éducatif et pédagogique) EVEIL, rattaché à l’APEI de l’Aube ;

  • IME VERGER FLEURI, rattaché à l’APEI de l’Aube ;

  • MAS (maison d’accueil spécialisée) LE VILLAGE, rattaché à l’APEI de l’Aube ;

  • FOYER DE VIE DE MANTENAY, rattaché à l’APEI de l’Aube ;

  • FAM (foyer d’accueil médicalisé) L’ADRET, rattaché à l’APEI de l’Aube ;

  • Entreprise adaptée APS, rattaché à l’APEI de l’Aube ;

  • FOYER DE VIE DE BIZE, rattaché à l’APEI de l’Aube ;

  • FOYER DE VIE DE SAINT BLIN, rattaché à l’APEI de l’Aube ;

  • IME VAL DE SAONE, rattaché à la Fondation OVE ;

  • IME ALINE RENARD, rattaché à la Fondation OVE ;

  • CEM (centre d’éducation motrice) ACCUEIL SAVOIE HANDICAP, rattaché à Accueil Savoie Handicap ;

  • IME LE MOULIN VERT BERTHIER, rattaché à l’association le Moulin Vert.

Nous sommes accompagnés par la DNS et l’ANS tout au long de l’année 2021 afin de mettre en place l’outil dans ces établissements et les aider dans l’organisation de leur transport.

Suivez l’avancée de notre projet sur notre Linkedin !