Rechercher
  • Thierry Mazin

La mobilité durable, qu'est-ce que c'est ?

Dernière mise à jour : mai 6

Transport vs mobilité


On entend souvent le terme de mobilité : mobilité professionnelle, mobilité sociale, mobilité douce, mobilité partagée, etc; mais toutes ces expressions n’ont pas la même signification bien qu’il y ait cette notion de mouvement. Par définition, la mobilité correspond à ce qui peut être déplacé ou de ce qui se déplace par rapport à un lieu, à une position. Si on fait allusion au simple fait de se déplacer physiquement, on va parler de mobilité spatiale (bien que le mot “spatiale” soit peu utilisé). La notion de mobilité dépasse donc la notion de transport, qui décrit une organisation purement logistique. La mobilité représente un concept différent de celui du transport car elle désigne également les déplacements potentiels et donc les conditions qui permettent ou contraignent ces déplacements éventuels.


La mobilité renvoie à la notion d’accessibilité des lieux de destination et à la capacité des individus à s’y rendre.


De nombreux efforts ont été fait en France pour améliorer l'accessibilité aux personnes handicapées afin qu'ils puissent accéder à des lieux physiques ou à des informations. Les pouvoirs publics ont donné une définition de l'accessibilité en 2005:


" L’accessibilité permet l’autonomie et la participation des personnes ayant un handicap, en réduisant, voire supprimant, les discordances entre les capacités, les besoins et les souhaits d’une part, et les différentes composantes physiques, organisationnelles et culturelles de leur environnement d’autre part. "

Cependant, l’accessibilité n’est pas seulement un enjeu pour les personnes en situation de handicap, elle l’est aussi pour les personnes à mobilité réduite. Un raccourci est souvent fait entre personnes en situation de handicap et personnes à mobilité réduite, de la même manière qu'on a tendance à résumer les personnes en situation de handicap aux personnes en fauteuil roulant, aveugles ou malentendantes. Les personnes à mobilité réduite représente une multitude d'individualités, d'histoires et de besoins. On entend par personnes à mobilité réduite:


" toute personne gênée dans ses mouvements en raison de sa taille, de son état, de son âge, de son handicap permanent ou temporaire ainsi qu’en raison des appareils ou instruments auxquels elle doit recourir pour se déplacer. "

Personnes à mobilité réduite

Afin de favoriser la mobilité, on a d’abord adapté le système de transport. On entend déjà les termes de transport adapté ou de véhicule adapté qui représentent les transports utilisés par les personnes en situation de handicap car ils ne peuvent pas utiliser les transports collectifs ou individuels courants, car ils sont inadaptés et non-universels. Il existe aujourd'hui de nombreuses solutions de transport de personnes, permettant à tous de se déplacer librement qu'importe l'heure ou l'endroit. On regroupe ce type de transport dans le secteur dit du "transport de voyageurs". On distingue les transports publics ou privés et les transports collectifs ou individuels.


L’approche classique du transport repose ainsi sur le rapport distance/temps et est centré sur les véhicules. Or, Il s'agit d'avoir une réponse à un besoin de mobilité et non de transport. Afin de répondre à cet enjeu, il faut changer la politique globale des déplacements pour aller vers une mobilité durable.



"La société, en s’inscrivant dans cette démarche d’accessibilité, fait progresser également la qualité de vie de tous ses membres. "


La mobilité durable


La mobilité durable, également appelée écomobilité, consiste à répondre aux besoins de déplacement des personnes, en particulier des personnes les plus fragiles (personnes âgées, personnes à mobilité réduite, personnes en insertion…), qu’importe l’endroit, tout en utilisant des moyens de transports moins nuisibles pour l’environnement.


La mobilité durable s’inscrit dans une approche de proximité et d’accessibilité et n’est pas centrée sur les véhicules, bien qu’ils soient nécessaires dans la réponse à cet enjeu d’accessibilité. Elle recouvre des enjeux sociaux, économiques et environnementaux.


Alors comment favoriser la mobilité durable ?


Il est compliqué de mettre en place des politique en faveur d’une mobilité durable tant elle remet en question de nombreux systèmes déjà en place. L’approche Avoid-Shift-Improve (A-S-I) pour “Éviter-Transférer-Améliorer” est une approche globale qui permet de favoriser la mobilité durable et particulièrement de réduire l’impact environnemental du transport.


L'approche A-S-I a été initialement développée au début des années 1990 en Allemagne et mentionnée officiellement pour la première fois en 1994 dans le rapport de la Commission D'enquête du Parlement allemand. Cette approche sert à structurer les mesures politiques visant à réduire l'impact environnemental des transports et à améliorer ainsi la qualité de vie dans les villes.


Elle a été adoptée officiellement par le Partnership on Sustainable Low-Carbon Transport (SLoCaT) et par d’autres organisations d’envergure dont le Programme des Nations Unies pour l’Environnement.


Cette approche repose sur trois piliers à mettre en place selon l’ordre de priorité suivant :

  1. Avoid/Reduce (Éviter) : diminuer le besoin en déplacements motorisés et leur distance;

  2. Shift/Maintain (Transférer) : accroître la part des modes de transport moins énergivores;

  3. Improve (Améliorer) : améliorer l’efficacité énergétique des véhicules.


Le Sustainable Urban Transport Project (SUTP) lancé par GIZ sous l’égide du Ministère Fédéral pour la Coopération Économique et le Développement (Allemagne) a réalisé une collection de rapports résumant les solutions et bonnes pratiques en matière de transport urbain durable appelée “Sustainable Urban Transport : A Sourcebook for Policy-makers in Developing Cities”.



10 principes pour un transport urbain durable
10 principes pour un transport urbain durable

En France, en 2019, il y a 181 millions de déplacements quotidiens locaux (moins de 80 km). En moyenne, les français passent 1h02 à se déplacer en une journée. Là où la voiture est le véhicule préféré des Français et que le taux d’occupation d’un véhicule en Europe est autour de 1,1 (pour les déplacements pendulaires), il est nécessaire de revoir nos systèmes de transport et de mettre en place de véritables solutions qui favorisent une mobilité durable.


Découvrez comment Nomad contribue à la mobilité durable.